FAITES UN DON TROUVEZ UNE BANQUE ALIMENTAIRE

EXEMPLES DE RÉUSSITE


Un seul geste change complètement les choses.

L’élimination de la faim au Canada demande un travail colossal. Heureusement, nous ne sommes pas seuls pour relever le défi. Tous les jours, des gens de partout au pays se mobilisent pour produire des changements positifs dans leur communauté. Chaque geste nous rapproche d’un avenir où personne ne souffrira de la faim.

AMÉLIORER LES CONDITIONS DE VIE DES CANADIENS 

Que ce soit avec des denrées, des ressources, de l’entraide ou des gestes de bonté, il y a de multiples manières de contribuer. Les histoires suivantes ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres de personnes, de groupes et d’organismes qui ont agi pour changer concrètement les choses dans leur milieu. 

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : APRÈS LA CLOCHE – HALIFAX, NOUVELLE-ÉCOSSE
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : APRÈS LA CLOCHE – LETHBRIDGE, ALBERTA
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : CAPACITÉ MAX – PEACHLAND, COLOMBIE-BRITANNIQUE
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : COMPTOIR D’INFORMATION FISCALE – MISSISSAUGA, ONTARIO
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : RÉCUPÉRATION ALIMENTAIRE – ORILLIA, ONTARIO
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : RYAN REYNOLDS ET BLAKE LIVELY
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : CAPACITÉ MAX – THUNDER BAY, ONTARIO
UN GESTE CONCRET ET POSITIF : SUBVENTION AU TITRE DU TRANSPORT RURAL

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : APRÈS LA CLOCHE – HALIFAX, NOUVELLE-ÉCOSSE

La mission de Feed Nova Scotia est d’améliorer la sécurité alimentaire par la distribution de denrées, l’éducation et la collaboration. Pour ce faire, l’organisme distribue près de 2 millions de kilogrammes d’aliments donnés à son réseau de 140 banques alimentaires et programmes de repas en Nouvelle-Écosse. Et son rôle va bien au-delà de la distribution alimentaire. 

En 2021, Feed Nova Scotia a distribué des sacs de denrées nutritives à plus d’une cinquantaine de communautés en Nouvelle-Écosse.  

Grâce à des partenariats novateurs, l’organisme a pu desservir des banques alimentaires de plus petite taille, comme la banque alimentaire de la Mulgrave Park Tenants Association (MPTAFB), qui se trouve dans une coopérative de logements publics au nord d’Halifax. La coopérative se distingue par son centre de soins et d’apprentissage, un centre créé par des membres de la communauté qui ont voulu offrir à la population locale un endroit où trouver des services ou des informations difficiles à obtenir autrement. Comme l’indique le site Web du centre de soins et d’apprentissage de la MPTAFB, « quand l’école est finie, venez par ici! ». On y propose des programmes pour promouvoir des interactions saines entre les enfants et leurs parents, les autres aidants naturels et les membres de la communauté.  

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : APRÈS LA CLOCHE – LETHBRIDGE, ALBERTA

Pour l’organisme Interfaith Food Bank (IFB) de Lethbridge, en Alberta, la langue est souvent un obstacle pour les nouveaux Canadiens qui fréquentent leur banque alimentaire. Pour surmonter les problèmes de communication, les parents viennent souvent accompagnés de leurs enfants pour leur servir d’interprètes – comme le petit Nashid. 

Lorsqu’un représentant de l’IFB a demandé à Nashid de dire à sa mère de revenir chaque semaine pendant l’été pour récupérer les sacs de denrées du programme Après la cloche, ses yeux se sont illuminés. 

En fait, Nashid était tellement excité par la nouvelle qu’il en a d’abord parlé à son frère avant de traduire le message pour sa mère. Il va sans dire que les deux garçons sont rapidement devenus des habitués de l’IFB au cours de l’été et qu’ils avaient toujours hâte de recevoir leurs sacs de denrées. Ce qui rend cette histoire si inspirante, c’est que la famille n’aurait pas connu le programme Après la cloche si les garçons n’avaient pas accompagné leur mère lors de sa première visite. L’été aurait probablement été un peu plus difficile pour eux. Voilà qui prouve que peu importe l’âge d’une personne ou son parcours, chaque voix est importante et mérite d’être entendue. 

Un prénom fictif a été choisi pour protéger la vie privée de la famille. 

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : CAPACITÉ MAX – PEACHLAND, COLOMBIE-BRITANNIQUE

Personne ne rêve de faire la file dans une banque alimentaire… les clients le font par nécessité. Pourtant, en raison de la stigmatisation des banques alimentaires, certaines personnes ont de la difficulté à demander de l’aide même lorsque leur vie en dépend. 

C’est le cas d’Ann, résidente de Peachland en Colombie-Britannique et survivante d’un cancer de la gorge vivant sous le seuil de pauvreté.  

Malgré ses difficultés financières, Ann hésitait à demander l’aide dont elle avait désespérément besoin. Elle voulait être certaine que la banque alimentaire de Peachland puisse répondre aux demandes des autres clients démunis. Après avoir été rassurée, Ann a fini par accepter du soutien. Comme elle avait subi plusieurs opérations à la gorge, elle avait des restrictions alimentaires particulières. Avec le temps, l’équipe de la banque alimentaire savait exactement ce qu’elle pouvait lui donner. Un jour, l’équipe a décidé de la surprendre en ajoutant un gâteau aux framboises dans son panier alimentaire. Il n’y avait aucun pépin dans la garniture aux framboises, ce qui rendait le gâteau facile à avaler. Ann a été comblée par cette attention spéciale. Depuis ce jour, ce gâteau lisse et onctueux figure toujours sur sa liste de souhaits. 

Un prénom fictif a été choisi pour protéger sa vie privée. 

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : COMPTOIR D’INFORMATION FISCALE – MISSISSAUGA, ONTARIO

Même si Terri Fotheringham est bardée de diplômes et possède plusieurs titres professionnels, elle n’a jamais oublié ses origines. Ayant grandi dans un logement subventionné, cette coach professionnelle certifiée, CPA et CMA est un véritable modèle et elle croit en l’importance de redonner à sa communauté. 

Quand Terri a su que la Mississauga Food Bank cherchait des bénévoles pour son comptoir d’information fiscale, elle a sauté sur l’occasion. 

« Certaines personnes sont anxieuses à l’idée de produire leur déclaration de revenus, surtout les nouveaux Canadiens qui le font pour la première fois, explique Terri. C’était très gratifiant de répondre à leurs questions, de les apaiser et de leur faire découvrir des crédits d’impôt auxquels ils ont droit. » En plus d’assister les clients qui se présentent au comptoir d’information fiscale, Terri apporte une lueur d’espoir à ceux qui peuvent se sentir piégés par des circonstances difficiles. « Si je réussis à faire comprendre à quelqu’un que son destin ne dépend pas de son enfance ou de sa situation actuelle, ce sera pour moi la récompense ultime de mon bénévolat. » 

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : RÉCUPÉRATION ALIMENTAIRE – ORILLIA, ONTARIO

Grâce au soutien de Banques alimentaires Canada et de nombreux partenaires communautaires dévoués, The Sharing Place Food Centre à Orillia, en Ontario, contribue énormément à la communauté. L’an dernier seulement, le programme de récupération alimentaire a permis d’amasser plus de 96 000 kilogrammes de viande et de légumes frais. 

Le programme de récupération alimentaire fonctionne tellement bien que The Sharing Place n’a plus besoin d’acheter de denrées fraîches, comme des œufs et du lait. 

The Sharing Place a pu réinvestir dans d’autres domaines avec les économies réalisées. Chris Peacock, le directeur général, pense toutefois que les retombées du programme vont bien au-delà des denrées récupérées. « Il y a un véritable sentiment d’appartenance à la communauté qui se construit, souligne-t-il. Après tout, le désir de redonner à la communauté fait partie de la nature humaine et de notre ADN. Et pourtant, comme l’exercice, nous ne le faisons pas assez souvent. Une fois que vous commencez à le faire, je vous garantis que c’est une expérience incroyable. » 

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : RYAN REYNOLDS ET BLAKE LIVELY

L’année 2020 a été particulièrement difficile pour les 4 750 banques alimentaires et organismes communautaires du pays. L’équipe de Banques alimentaires Canada savait qu’elle devait trouver une idée extraordinaire pour les aider à traverser les pires moments de la pandémie.

La tâche était colossale, mais quelque chose d’inattendu et de tout à fait extraordinaire s’est produit. 

Quelques jours avant le lancement d’une grande campagne de recrutement de donateurs, Banques alimentaires Canada a reçu un premier don de 750 000 $ du grand acteur canadien Ryan Reynolds et de son épouse Blake Lively. La nouvelle est devenue virale en quelques heures, donnant ainsi à Banques alimentaires Canada l’élan dont il avait besoin pour inspirer les Canadiens, les entreprises et les fondations à soutenir leurs banques alimentaires locales.  

Banques alimentaires Canada a ensuite été désigné comme l’un des organismes bénéficiaires d’un concert de grande envergure, Stronger Together, Tous Ensemble, pendant lequel près de 9 millions de dollars ont été amassés.

Ryan a collaboré avec Banques alimentaires Canada tout au long du processus. Il s’est assuré d’avoir le soutien et la participation de ses amis célèbres – des grandes vedettes de la musique, des artistes du milieu littéraire et des producteurs de renom. Il s’est porté volontaire pour enregistrer une vidéo d’une minute sur la vision et la mission de Banques alimentaires Canada. Ryan et Blake ont poursuivi leur élan philanthropique et versé des dons à différentes banques alimentaires canadiennes. Au début de 2021, le couple a offert une autre somme d’argent au Fonds de réponse à la COVID-19 de Banques alimentaires Canada, incitant ainsi de nombreux Canadiens à les imiter et à appuyer leur banque alimentaire locale.

À la fin de l’exercice financier, grâce à Ryan, à Blake et à d’autres merveilleux philanthropes, Banques alimentaires Canada avait réussi à amasser 150 millions de dollars dans son Fonds de réponse à la COVID-19.

L’altruisme de Ryan n’est pas passé inaperçu. Le 26 novembre 2021, il a été récompensé du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle pour souligner ses actions philanthropiques (en plus de son talent d’acteur et de porte-parole). Lorsqu’on a demandé à Banques alimentaires Canada de préparer un témoignage spécial pour l’occasion, un membre de l’équipe a eu l’idée de créer le portrait de Ryan avec des boîtes de conserve. Avec une équipe de design et de construction, Banques alimentaires Canada a empilé des boîtes de conserve pour exprimer tout son amour envers cet homme d’une bonté et d’une générosité incroyables. 

Cliquez ici pour voir une vidéo en accéléré de la construction créée avec nos précieux partenaires du Skylar Media Group.

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : CAPACITÉ MAX – THUNDER BAY, ONTARIO

Pour la Regional Food Distribution Association (RFDA), le temps presse. En plus de répondre aux besoins alimentaires des communautés servies, la RFDA est toujours dans une course contre la montre pour traiter la grande quantité de dons d’aliments frais reçus avant leur date de péremption. 

La RFDA dispose d’une période très courte pour gérer ce type de dons. 

« Dans certains cas, il y a un délai de deux ou trois jours avant que les dons de denrées fraîches arrivent dans nos installations, explique Tanner Harris, responsable du service alimentaire de la RFDA. Nous devons ensuite les nettoyer, les couper et les portionner avant de les entreposer en toute sécurité. Au bout du compte, environ 24 heures s’écoulent entre la réception des denrées fraîches et leur entreposage. » 

Ancien chef cuisinier, Tanner savait comment réduire le gaspillage d’aliments frais… mais sa solution était très coûteuse. 

« Quand je travaillais comme chef, nous utilisions des refroidisseurs à courant d’air – des appareils qui refroidissent les aliments beaucoup plus rapidement qu’un congélateur. Je me suis dit que c’était la solution idéale pour nous. Malheureusement, la RFDA n’avait tout simplement pas les 25 000 $ nécessaires pour se procurer le refroidisseur dont elle avait besoin. » 

C’est alors que nous avons décidé de présenter une demande de subvention Capacité Max à Banques alimentaires Canada. 

« Nous étions fous de joie quand nous avons su que notre demande avait été approuvée et que nous avons reçu l’argent, s’exclame Tanner. Depuis l’achat du refroidisseur à courant d’air, nos délais de traitement sont passés de plusieurs heures à une trentaine de minutes seulement. En gagnant de la capacité, nous sommes capables d’offrir des denrées fraîches à encore plus de membres de la communauté. C’est merveilleux. » 

Avec ces aliments frais, Tanner espère inspirer les gens à adopter des habitudes alimentaires plus saines.  

« Avant le début de la pandémie, j’avais commencé à donner des cours de cuisine à la RFDA, se souvient Tanner. Un jour, alors que j’expliquais les bienfaits d’un avocat, un homme m’a dit que c’était la première fois qu’il entendait parler de ce fruit. Nous lui en avons donné un à la fin du cours et il a adoré. Ce sont des moments comme ceux-là qui alimentent mon désir d’aider les autres. »  

Nous remercions Tanner Harris de la Regional Food Distribution Association pour son témoignage ainsi que la Fondation Walmart pour la contribution financière qui a permis l’achat de l’appareil. 

UN GESTE CONCRET ET POSITIF : SUBVENTION AU TITRE DU TRANSPORT RURAL

Les milieux ruraux du Canada peuvent être considérés comme de petites entités à bien des égards, puisque seulement 18,7 % de la population y habite, mais ils représentent 95 % de la superficie du pays. Cette situation comporte son lot de défis pour les résidents des communautés rurales.  

D’abord, le développement d’infrastructures est plutôt rare dans les régions éloignées et rurales, ce qui peut créer – en plus des défis liés au transport – des obstacles à la croissance économique.  

Les données indiquent que les Canadiens vivant dans ces régions ont le revenu annuel moyen le plus faible au pays. En effet, les habitants de ces régions gagnent 30 % de moins que ceux des milieux urbains. Ces régions affichent également le taux de chômage le plus élevé, ce qui entraîne une aggravation de la pauvreté chez les habitants et un nombre croissant de personnes en situation d’insécurité alimentaire. C’est ce qui explique pourquoi 35 % des banques alimentaires canadiennes sont situées dans des communautés rurales et éloignées. En raison de la diversité géographique et de l’immensité des régions rurales, il devient très coûteux pour les banques alimentaires de faire la collecte d’aliments et de les livrer aux personnes dans le besoin. Pour aider à compenser les coûts, Banques alimentaires Canada a créé la Subvention au titre du transport rural.  

Grâce au soutien de Sygenta et de Financement agricole Canada, près de 500 000 $ ont été distribués à des banques alimentaires rurales du Canada au moyen de la Subvention au titre du transport rural.  

La Barriere and District Food Bank Society, en Colombie-Britannique, fait partie des organismes qui ont reçu la subvention. Cet argent lui a permis de remettre des paniers alimentaires mensuels aux personnes dans le besoin. Puisque cet organisme est entièrement basé sur le bénévolat et qu’il dépend complètement des collectes de fonds et des dons, la subvention a été d’une aide considérable.  

Alors qu’un plus grand nombre de Canadiens des régions rurales et agricoles se tournent vers les banques alimentaires en période de grands besoins, ces organismes continueront d’obtenir le soutien financier nécessaire au maintien de leurs programmes essentiels.  

Même si des fonds de différentes sources (comme la Subvention au titre du transport rural) ont aidé les banques alimentaires rurales à couvrir une bonne part de leurs dépenses, il reste encore du chemin à parcourir avant que chaque Canadien puisse manger à sa faim sans recourir à une banque alimentaire.  

IMPLIQUEZ-VOUS ET CHANGEZ LES CHOSES DANS VOTRE COMMUNAUTÉ